Recherche
Recherche
Réflexion pour mieux comprendre la relation entre fiscalité et comptabilité
relation entre fiscalité et comptabilité

Réflexion pour mieux comprendre la relation entre fiscalité et comptabilité

Bien qu’il s’agisse d’un sujet pas trop exposé, il existe bel et bien une interaction entre la comptabilité et la fiscalité. Une relation assez complexe, mais vraisemblable. Cette symbiose est essentielle pour estimer l’assiette des impôts sur les bénéfices perçus et pour d’autres raisons tout aussi intéressantes. Voici un tour d’horizon pour obtenir plus de précisions à ce sujet.

Connaître les bénéfices nets d’une entreprise

Dans le cadre d’une budgétisation d’entreprise, il est nécessaire de comptabiliser les charges fixes et variables. Mais, les impôts se présentent comme un autre poste de dépense qui figure parmi les charges ponctuelles. Si l’on n’enregistre pas les indices fiscaux dans la comptabilité, on ne pourra pas établir un budget précis pour le bon fonctionnement de son entreprise. C’est pourquoi il est nécessaire de faire appel à un expert-comptable avant de déclarer ses impôts. Ce dernier va réaliser un état financier pour énoncer le chiffre d’affaires de la structure. Le site Portail Finance apporte plus d’informations à ce propos.

Une entreprise doit déclarer la liasse fiscale en fin d’exercice. Cela pour avoir une vue d’ensemble sur les bénéfices nets perçus par la structure au cours de l’année. Or, tous les documents nécessaires à l’élaboration de la liasse fiscale relèvent de la comptabilité. Ces derniers font référence au bilan et au compte de résultat. Si l’on se réfère aux législations en vigueur, l’élaboration de ceux-ci doit se faire suivant le plan comptable général.

Respecter les obligations légales

Dans la mesure où l’on souhaiterait exercer une activité professionnelle dans un cadre formel, on ne peut s’en passer de l’annexe 3, article 38 du Code général des impôts qui stipule : « Toute entreprise doivent respecter les définitions édictées par le plan comptable général, sous réserve que celles-ci ne soient pas incompatibles avec les règles applicables pour l’assiette de l’impôt. » Une raison pour laquelle les traitements comptables et fiscaux se joignent.

Quoi qu’il en soit, il faut retenir que la relation entre fiscalité et comptabilité n’est pas permanente. Il y a des fois où les traitements de chaque opération sont divergents. Mais quand vient la fin d’exercice, il est impératif de rapprocher les éléments des deux côtés. L’intérêt de cette connexion repose surtout sur l’enjeu du résultat fiscal. Celui-ci n’est autre que la différence des déductions et du résultat comptable avec les réintégrations.

Les commentaires ...

Albizzi

Menu