Recherche
Recherche
Quel type d’assurance couvre un accident avec un animal sauvage ?
assurance couvre un accident avec un animal sauvage

Quel type d’assurance couvre un accident avec un animal sauvage ?

Lors d’un déplacement, il peut arriver que votre véhicule percute un animal sauvage tel qu’un sanglier ou un chevreuil. La première question qui vient à l’esprit des conducteurs est de savoir s’ils seront ou non indemnisés. Toutefois, pour que cela puisse être possible, il faut que la voiture soit assurée.

L’assurance auto tous risques

Les automobilistes qui souhaitent bénéficier d’une couverture optimale contre les différents accidents ont intérêt à opter pour cette formule d’assurance. Elle permet entre autres de se protéger contre les collisions avec un animal sauvage. L’assureur prendra alors en charge les dommages matériels causés aux véhicules. Il en est de même des dommages corporels subis par le conducteur et les passagers.

Vous pourriez alors bénéficier d’une indemnisation à hauteur du sinistre que vous avez subi, déduction faite de la franchise fixée par votre contrat. Il convient également de préciser qu’un système de bonus-malus de l’assurance auto permet de sanctionner ou de récompenser l’automobiliste. Il dépend de la qualité de la conduite. Aucune pénalité ne sera appliquée si la collision a été provoquée par l’animal.

Pour avoir plus de détails sur la question, un petit détour par ce site spécialisé en assurances est de rigueur. Vous y découvrirez toutes les informations en matière d’assurance.

Que faire en cas de collision avec un animal sauvage ?

Il n’est pas rare qu’en cours de route, des animaux sauvages sortent de nulle part et traversent sans prévenir. Il est souvent trop tard pour que les conducteurs puissent les éviter. La collision peut alors causer d’importants dommages. En pareille situation, la première chose à faire est de prendre contact avec votre assistance.

Il vous faudra par la suite appeler le commissariat de police ou la gendarmerie la plus proche. Les agents qui seront dépêchés sur place devront alors vous remettre une attestation qui servira à constituer un dossier de demande de réparation. Un délai de 5 jours ouvrés est alors accordé à l’automobiliste pour qu’il puisse déclarer le sinistre auprès de sa compagnie d’assurance. Il est conseillé de garder des preuves de l’accident pour attester de la véracité des faits.

Les commentaires ...

Albizzi

Menu